Shooting naissance | Frénotomie linguale chez le nouveau né

PHOTOGRAPHE-NAISSANCE-GROSSESSE-MARIAGE-CAEN-DEAUVILLE-CABOURG-CALVADOS-NORMANDIE-SHOOTING-BEBE-FAMILLE-NOUVEAU-NE-MATERNITE-PAULINE-MEHDI-PHOTOGRAPHIE-27

C’est la première fois que j’ai entendu parler de ça ce midi à la radio, aussi bien de la frénotomie que du business qui en découle et de l’appel à la vigilance. En tant que photographe naissance, on en voit pourtant des nouveaux nés lors de nos shootings photos mais aucun parent ne m’a jamais parlé de ça ! Est-ce que votre enfant a dû subir une frénotomie ? Voici un article de academie-medecine.fr à ce sujet.

La section (frénotomie) ou l’exérèse (frénectomie) du frein de la langue chez le nouveau-né ou le nourrisson consiste à couper chirurgicalement (aux ciseaux ou au laser) un frein de langue court et/ou épais pour restaurer l’amplitude du mouvement de la langue mobile, en particulier sa protraction.

On ne peut que s’interroger devant l’augmentation spectaculaire, en France et dans le monde, de la frénotomie linguale qui, effectuée très tôt après le séjour en maternité, permettrait ensuite un allaitement à la fois efficace pour le nouveau-né et le nourrisson, et indolore pour la mère.

Cette augmentation est d’autant plus surprenante que trois recommandations nationales et internationales récentes ont conclu au manque d’études scientifiques de qualité concernant cette pratique.

Un appel collectif à la vigilance ! Face à l’accroissement important sur tout le territoire de réseaux proposant, à des tarifs excessifs, de traiter les douleurs mamelonnaires et l’arrêt précoce de l’allaitement par la frénotomie (ou pire de la pratiquer à titre préventif), l’Académie nationale de médecine s’associe à plusieurs sociétés savantes, médicales, chirurgicales, paramédicales, à des collèges professionnels et des associations, pour émettre les plus grandes réserves quant à l’intérêt et l’innocuité de ce geste invasif à risque d’effets secondaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.